Les jours filent. Je me suis rendue compte cet après-midi, que je n'avais pas écrit dans mon journal intime depuis le 9 septembre. Le temps passe trop vite, entre le boulot, la maison, "fillette" à aider en math et en physique, les courses... et j'en passe.

Je ne sens pas ma mère particulièrement en forme. Je ne sais pas trop quoi faire à nouveau.

Ma grand-mère, n'est pas très bien non plus. Ma soeur m'a appelée la semaine dernière pour me dire qu'elle était très fatiguée. Je sais qu'il faut que je me prépare (un jour où l'autre) à une mauvaise nouvelle. La voir en avril dernier, m'avait déjà fait monter les larmes aux yeux. Ce sentiment que la vie est fragile et éphémère. Et encore plus lorsque l'on a passé depuis quelques années le cap des 90 ans. 

Cette note, je le sais, sera courte. Quelques mots brefs pour aller à l'essentiel.