jardin secret

26 août 2016

Eté

L'été ce fut :

D'abord beaucoup de lectures au cours de mes trois semaines à l'île d'Oléron. Depuis j'avoue que le rythme a considérablement baissé.... j'ai un livre en cours depuis le 10 août et je n'arrive pas à avancer. Non pas qu'il ne soit pas sympa à lire, c'est juste que mon cerveau a été réquisitionné par d'autres activités pompeuses d'énergie physique et morale.

En image mes lectures :

IMG_1611

J'ai commencé les vacances avec :

Sombre dimanche : livre sensible, histoires de femmes sur plusieurs générations qui se dévoilent au fil des pages, histoire de femmes meutries par la vie. Beaucoup de sensibilité dans ce livre.

Puis lecture de La simplicité des nuages : un livre simple, plein de bons sentiments mais qui je le sais ne laissera pas beaucoup de traces dans ma mémoire.

J'ai enchaîné avec Les intéressants : c'est un livre très bien écrit qui a dû demander beaucoup de travail à son auteur. On rentre dans la vie des personnages principaux très facilement et on les découvre au fur et à mesure de l'avancée dans le livre, mais pas de façon chronologique. Ce livre est ponctué de retour dans le passé ou au contraire d'avancée dans la vie des personnages. mais tout est très limpide en fait. L'auteur a déroulé la vie de ses héros attachants avec brio. On se laisse prendre facilement. On ne le referme pas en se disant que dans 3 semaines on aura oublié l'essentiel de l,histoire. Ce livre sera (comme sombre dimanche et celui qui va suivre) associé aux vacances, à la lecture parfois difficile sur la plage mais au combien plus tranquille sur la chaise longue ! 

Le livre suivant fut : Mes amis devenus. Un livre plein d'humour. Le narrateur doit revoir prochainement des amis de son adolescence quelques 40, voire 50 ans après. Je pensais que le livre allait s'attacher davantage aux retrouvailles, mais l'auteur a retracé le passé du narrateur en évoquant ses amitiés et ses amours passés. Très agréable à lire. Beaucoup d'humour mais pas que  : de la sensibilité aussi, des relations humaines.

Et pour finir j'ai lu et fini : Comment trouver la femme idéale ? et commencé mais non fini sa suite : Comment devenir le père idéal ? Pour résumer de façon assez simpliste, c'est l'histoire d'un homme atteint du syndrome d'Asperger qui part dans le tome 1 en quête de l'épouse parfaite. Les situations sont souvent assez cocasses du fait de l'inaptitude du personnage à comprendre le fonctionnement des relations humaines. Deux livres pour se détendre...

 

Mais les vacances ce fut aussi cela :

compil1

Posté par phany à 15:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


22 juillet 2016

Lectures estivales

IMG_1304

Clin d'oeil.

Quelques livres dans ma valise... mais il y en a d'autres.

Posté par phany à 18:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

21 juillet 2016

Bref retour en adolescence

J'ai donc fini ce livre Collectordans lequel le héros replonge dans son enfance.

Et j'espérais qu ' il en serait de même pour moi mardi soir après avoir dormi chez ma mère.

Première déception prévisible, dormir dans le lit de ma jeunesse ne m'a pas rendu plus jeune au réveil. Il fallait s'y attendre.

Néanmoins, je me disais que j'avais de la chance de pouvoir retourner ainsi dans la chambre de mon enfance et de mon adolescence. Ce n'est pas vrai pour tout le monde.

Mes jouets d'enfants n ' y sont plus. Il reste quelques décorations de cette chambre d'ado et des photos "plus récentes" comme celles de mes enfants petits qui ont été ajoutées.

les deux lits une place sont toujours là ( c'est d'ailleurs dans l'un d'eux que j'ai dormi). Il reste un des bureaux, la petite bliobliothèque aussi. L ' armoire a dû être jetée depuis.

Il m ' arrive parfois de rêver de cette pièce. Invariablement c ' est le même thème : je suis lycéenne et en retard... alors ou je cherche désespérement comment m ' habiller (oui, c'est très cliché) ou bien je cherche mes affaires de cours tentant vainement de me rappeler mon emploi du temps.

Et comme je n'aime pas être en retard, c'est le genre de rêve qui me stresse :)

J'ai d 'autres souvenirs dans cette chambre, moins palpables. 

Des jeux d'enfants : peluches, billes, playmobil...

Des lettres écrites et lues,

Des cahiers remplis,

Des dessins, photos, posters accrochés aux murs (et même plus tard des fiches de cours... le cycle de kreps je crois... mais je ne suis plus sûre de l ' orthographe).

Mais ne vous méprenez pas : peu de garçons ont franchi la porte de cette chambre. Mazette avec un père sarde le risque était bien trop grand :) et puis l ' époque n'était pas la même que maintenant. 

Posté par phany à 12:23 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

18 juillet 2016

Solution temporaire

Depuis le début de mes vacances, j''enchaine les allers retours de chez moi au domicile de ma mère. Heureusement une petite trentaine de kilomètres nous séparent.

Son état psychologique est vous l'aurez compris redevenu bien bas. Il faut remplir le frigo et veiller à ce qu'elle se nourisse un minima.

J'ai appris à laisser glisser les "je sais pas" et les "je ne vais pas y arriver". J''essaie de prendre du recul car la route sera longue, Je le sens. 

Je pars samedi en vacances pour trois semaines, alors il a fallu trouver une solution. Elle est venue de ma soeur qui a accepté de prendre ma mère chez elle dans le sud le temps de mes vacances. Je lui ai conseillé d'absorber une énorme quantité de clowns :)

En attendant, demain soir, je dors chez ma mère, dans mon lit de jeune fille. Etant sous l'influence du livre que je viens de terminer, je me dis que je vais peut-être replonger dans mon passé ou retrouver mon corps de jeune fille

(et que personne ne s'avise de venir briser ce fol espoir !)

Mercredi matin, je vais donc prendre la route avec ma mère en direction du sud. De leur côté mon beauf frère et ma soeur vont monter vers Paris. On va se croiser sur une aire d'autoroute et procéder à un échange de passager. je sais que ce n'est pas top dit comme ça, mais le train et l'avion généraient une angoisse trop grande chez ma mère. On a fini par craindre qu'elle nous plante sur le quai ou avant d'embarquer.

Alors voilà. Pour le moment on palie. On fait au mieux. On va voir si ces quelques semaines dans le sud (et son traitement) amélioreront son état. Si ce n'est pas le cas, il faudra que j'avise en septembre car la reprise du boulot ne me permettra pas de faire des allers et retours quotidiens. Et là à part la clinique, je ne vois pas...

Posté par phany à 18:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 juillet 2016

Silence

Les mots sont vains.

Posté par phany à 08:54 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


11 juillet 2016

Je ne suis pas une super héroïne

La vie n’épargne personne.

Parfois, après les épreuves quand on reprend son souffle, on se surprend à « oublier ».

Et puis, un jour, une petite piqûre de rappel, même légère fait remonter à la surface, tout ce que l’on pensait avoir affronté mais aussi assumé.

En même temps, il fallait bien s’en douter : n’ est pas superman qui veut.

Voir l'image originale

Posté par phany à 19:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]

10 juillet 2016

soirée retrouvaille

Se retrouver plus de 20 ans après.

Constater que nous n’avons pas trop changé physiquement (ouf...).

Parler du passé forcément.

Réactiver la mémoire.

Rechercher les prénoms de ceux qui étaient avec nous durant ces années collège et lycée.

Evoquer  l’image que l’on avait de l’autre.

Raconter dans les grandes lignes 20 ans de vie. Les bonheurs et les coups durs.

Appréhender le moment où son tour viendra. Sentir les larmes monter et se dire que non : « Putain, ce n’est pas le moment ». Tenter de refouler, mais l’après-midi avait été difficile. Parler d’une voix chevrotante. Raconter un peu dans les grandes lignes.

Passer à autre chose.

Continuer la soirée de façon détendue.

Rire.

Se quitter sur un trottoir devant les voitures et devant une photo de classe.

Se dire qu’en septembre il faudra remettre ça.

 

Posté par phany à 16:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

08 juillet 2016

Explication de texte demandée

 Je suis et je n'en doute pas le resterai, un brin naïve.

Avec moi, il faut appeler un chat un chat, car les allusions alambiquées ont une très forte probabilité de me passer au-dessus de la tête.

Tout cela pour en revenir à la boîte de chocolats offerte mardi dernier par l'animateur de sport qui m'annonçait son éventuel futur départ. C'est ici pour ceux qui auraient besoin d'un cours de rattrapage. 

Sur la boîte, il y a un cœur : un gros cœur rouge. Premier réflexe : « Tiens, c’est un reste de la Saint Valentin ».

Je passe.

Et puis quand même, hier matin, devant mon thé au citron (moment où mon cerveau se réveille), je relis l’inscription écrite sur la boîte, dans le cœur. C’est en allemand... ne me demandez pas pourquoi c’est en allemand, mais c’est comme ça. L’inscription dit : « Fûr meinen schatz ».

J’ai fait allemand. Oui, c’était, il y a longtemps... les deux premiers mots, je maîtrisais. Mais le dernier ? Inconnu à mon bataillon.

Qu’importe google traduction est mon ami. D’ailleurs mon ami google a traduit cela ainsi : pour mon trésor, ma chérie.

Ah oui ... quand même.

Du coup, cela m’interpelle un peu.

Est-ce que la personne qui m’a offerte cette boîte ne connaît aucun mot d’allemand ou alors  y avait-il un message caché ?

Si quelqu’un a une autre traduction, à cette phrase, je suis preneuse.

 

Non, mais c’est vrai... je veux bien recevoir des confidences, assise sur un banc dans une salle de sport (en tout bien tout honneur) et que l’on m’offre une boîte de chocolats... mais j’aime bien comprendre aussi.

 

 

Posté par phany à 13:06 - - Commentaires [9] - Permalien [#]

06 juillet 2016

lecture du soir

Dans quelques minutes, je vais aller bouquiner ceci :

Collector par Bonnard

Bien trop tôt pour que j'ai un avis sur le sujet.

 

Pour la petite histoire, sans intérêt, j’avais commandé 4 bouquins via amazon la semaine dernière. Je suis allée les chercher à la poste mardi soir. Le paquet était abîmé, un peu ouvert. La postière m’a conseillé de vérifier. Deux des livres étaient abimés. J’ai refusé le paquet et je suis repartie bredouille. J’attends une nouvelle livraison pour jeudi ou vendredi.

Notez bien l’avantage de parler de choses banales. J’évite ainsi le sujet qui me préoccupe.

Posté par phany à 21:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

05 juillet 2016

Oreille attentive

Me voilà bien embarrassée.

Je suis depuis ce matin détentrice d'une "confidence". Je sais qu''une personne intervenant sur l'école, ne sera probablement plus là, à la rentrée. Mais cette personne m’a demandé de garder cela pour moi. J'ai promis, alors je ne dirai rien, mais j'avoue que cela me gêne vis à vis de mes collègues. J'ai incité cette personne à venir en parler le midi dans la salle des maîtres, mais il m'a dit que ce serait trop difficile pour lui (c'est une personne extrêmement réservée). Je crois d'ailleurs que m’en parler a déjà été assez difficile pour lui. Et en plus, il m'a offert une boîte de chocolats.

Ce soir, nous nous retrouvons au resto. J’espère que le nom de cette personne ne sera pas évoqué.

Je trouve ça étrange, ce geste, cette confidence.

Je trouve dommage aussi, cette difficulté d’ouverture aux autres qui dépasse la timidité. Ce ne doit pas être simple à vivre tout de même.

Je suis une timide, mais là, je suis battue.

 

Posté par phany à 17:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]