Le mot fleurit partout. Ici sur canalblog, sur les pages facebook, dans les magasins et magazines... le mois de septembre est définitivement lié à la rentrée, même si dans les faits beaucoup sont déjà "rentrés" avant.

Dans l'éducation nationale, il y a la rentrée et la prérentrée. L'éducation nationale aime l'usage des préfixes.

Et l'éducation nationale est une girouette qui tourne, non pas au gré des vents mais au gré des ministres et gouvernement d'une façon générale.

Lors des  nouveaux programmes de 2016, on a vu apparaître des mots nouveaux en grammaire : prédicat (qui a fait les choux gras des médias), complément de phrase (à la place de compléments circonstanciels, complément du verbe ( COD, COI...). Qui dit nouveaux termes, dit consignes différentes (même si sur le fond, ça ne changeait pas grand-chose) et tout cela implique : nouveaux manuels scolaires avec les nouveaux programmes de 2016.

2016, nous sommes d'accord c'était il y a tout juste deux ans. Deux ans, ce n'est pas grand-chose. A peine le temps pour tout le monde d'intégrer les derniers changements.

Sauf que... en juillet un coup de vent a dû souffler dans les bureaux de l'éducation nationale et c'est ainsi qu'est né un document : Réajustement des programmes – BO du 26 juillet 2018.

Je ne vais pas rentrer dans les détails de ce document. Pour faire simple il modifie les programmes ( pas tout, juste quelques points). Ainsi, on nous demande de mettre au placard : prédicat, complément du verbe et complément d'objet pour retourner à l'ancienne terminologie.

Je dois être une bien mauvaise enseignante, car je n'avais pas eu connaissance de ce BO (et je ne suis pas la seule), Mais j'ai des côtés très pro qui font que je bosse pendant mes vacances : préparer les progressions, revoir la mise en forme des leçons.  Je suis ravie... il faut aujourd’hui que je modifie à nouveau mes leçons, mes consignes etc...

Je me félicite juste de n'avoir commandé aucun nouveau manuel en français suite aux changements de 2016 car ils sont au bout de deux ans obsolètes...

A se demander si l'éducation nationale ne serait pas de mèche avec les éditeurs :)

Bientôt on verra apparaitre des manuels avec la mention : Manuels conformes aux nouveaux programmes de 2016 et au réajustement des programmes du BO de 26 juillet 2018.

Alors comment vous dire... je suis ressortie de mon école un brin agacée. J'adore être prise pour une cruche malléable à souhait. Et puis la perspective de dire aux parents à ma réunion de rentrée, que l'on change encore les termes pour revenir aux anciens me réjouit grandement ! Et imaginer ce qui doit se passer dans la tête des élèves ! !

Je ne suis pas là pour dire si tel ou tel mot était plus judicieux que l'autre ou si la notion de prédicat était importante. Mais bon sens, qu'on arrête ces petits jeux ! 

C'est exactement la même chose avec la lecture.

Syllabique, puis non globale, un petit mixte avec la semi-globale et puis non, retour à la syllabique.

C'est pire d'un défilé de mode dans l'éducation nationale !