Et voilà, comme prévu suite à la lenteur de la gestion de mon retour au travail, par le comité médical, mon salaire d'avril et ceui de mai vont se retrouver amputés de plusieurs euros (un mois payé à mi-traitement). Bien entendu, trouvant cela complètement injuste, j'essaie de faire valoir mes droits. Pourquoi devrais-je être pénalisée financièrement à cause d'un dysfonctionnement administratif. Cela ne s'annonce toutefois pas si simple. J'ai contacté les syndicats, qui me conseillent d'écrire une lettre à mon inspecteur d'écadémie. Je vais le faire, mais je vais peut-être aussi prendre contact avec certains conseillers juridiques. En fait c'est pour moi une question de principe. Je n'ai pas envie de laisser passer cela., ce serait trop simple.
Je vais aussi certainement faire appel à ma mutuelle pour combler en partie la perte de mon salaire, en attendant que l'éducation nationale accède à ma demande (ce qui me semble néanmoins fort improbable).

Affaire à suivre.