Je suis revenue hier de mon séjour dans le sud.

Du beau temps le plus souvent, avec quelques coups de soleil pris (malgré la crème solaire!). De la pluie aussi sur les deux derniers jours : il en faut aussi.

De la détente, de la bonne humeur, des émotions.

Grande émotion : revoir ma grand-mère après plus d'un an. Je l'ai trouvée changée, vieillie et plus fragile. Mais son rire m'a rappelé qu'elle était toujours bel et bien là, malgré quelques moments où elle semble se mettre en veille. La maison de retraite où elle est depuis le dernier trimestre de l'année dernière est bien. Elle s'y sent bien et c'est l'essentiel.

Cette semaine, ce fut des repas en famille, des promenades en bord de mer ou en campagne à la recherche des asperges sauvages.

Petit passage aussi aux urgences pour mon père suite à des soucis de prostate. Il était désolé que cela tombe "sur moi". Mais on ne choisit pas. Nous ne sommes restés que 3 heures à la clinique, d'où il est ressorti dopé aux antibiotiques, avec des examens à faire et un prochain rdv à prendre avec le spécialiste qui l'avait opéré il y a 4 ans environ.

Une fois le traitement commencé, il a été mieux de jour en jour. Le plus dur a été de le convaincre d'aller aux urgences. Le "ça va passer" est une de ses phrases fétiches, mais pas toujours véridiques (en tout cas, certaines choses ne passent pas sans soin).

J'ai réouvert un bouquin de math. Difficile de préparer la reprise quand on n'a pas de date précise.

J'ai fait quelques bracelets en tissage.

J''ai pris quelques photos (mais pas trop).

J'ai fini un bouquin plutôt mitigé.

J'ai écrit dans mon journal.

J'ai découvert que ce n'était pas un sanglier qui renversait les poubelles mais un chien errant (que j'ai chassé deux fois entre 7h et 7h 30 avant de me décider à rentrer la poubelle).

Je suis allée au cinéma par un dimanche pluvieux, pour tenir compagnie à ma fille au départ, mais au final, j'ai passé un bon moment devant le dernier Marvel.

Une bonne semaine. Malgré tout, j'étais contente hier de retrouver mon chez moi, mon mari et mon fiston.