La semaine dernière, je suis retournée voir mon oncologue. Visite de contrôle.

Je l'ai interrogé. Pourquoi ne m'a-t-on pas proposé le test d'oncogénétique au début du traitement. : "Parce que ce n''était pas l'urgence, parce que l'hôpital ne le propose pas et qu'il faut courir à dorite et à gauche, parce qu' avoir des gènes qui prédisposent ne suppose pas que l'on passe systématiquement par une lourde chirurgie. Bon ok... sil il le dit.

J'ai remis sur le tapis, mes fourmillements et douleurs nocturnes au niveau des membres supérieurs, mes articulations douloureuses au niveau des genoux. Je lui ai demandé si il existait des traitements "naturels" pour soulager ces douleurs. Il m'a dit qu'il n'était pas au fait des traitements naturels. Il m'a prescrit des médicaments. Mais au final, je ne sais pas si je vais les prendre. ça me fait un peu flipper toutes ces contre-indications.

J'ai deux scanners à passer : un des cervicales et un autre abdomino pelvien, plus une prise de sang. Tout cela sera fait avant le 19 février, date du prochain rendez-vous. 

Et à la fin du mois, mon oncolgue quitte l'établissement. Ce ne sera que le deuxième. Qui me suivra après ? C'est encore un mystère.