J'ai fini hier soir, le livre de Laetitia Colombani : La tresse. Un livre mais trois histoires de femmes. Trois histoires liées, mais je ne peux vous en dire plus sans révéler le principal.

En tout cas ces trois femmes sont chacune des combattantes à leur manière. 

Trois belles histoires.

Juste un extrait qui ne pouvait que me toucher :

"L'alopécie, c'est l'incarnation de la maladie. une femme chauve, c'est une femme malade, peu importe qu'elle ait un pull magnifique, des talons hauts, un sac dernier cri, personne ne les remarquera, il n'y aura rien d'autre que ça, ce crâne nu qui est un aveu, une confession, une souffrance. Un homme rasé peut-être sexy, une femme chauve sera toujours malade, pense Sarah"