Conversation hier soir, entre mon homme et ma fille. 

Je vous dresse le décor : mon homme et moi assis sur le canapé et ma fille arrivant derrière mon dos et caressant ma tête et mes nouveaux cheveux.

"Elle : Oh, c'est tout doux !

Lui : ah oui, t'as vu ! Pourquoi crois-tu que je lui caresse si souvent la tête ? C'est aussi doux que ta marmotte ! (Marmotte étant une peluche de ma fille)

Elle : ah non, c'est encore plus doux !"

Et voilà comment je me suis fait papouiller le crâne hier soir.

Si ça continue, ma fille va m'inviter à dormir dans sa chambre : 

1. je ferais le doudou tout doux

2. je pourrais servir de bouillote, dans mes phases de suées nocturnes qui persistent. Je les avais mises sur le compte de la chimio, mais je me demande si tout cela n'a pas avancé mon horloge biologique interne car autant les cheveux, les cils, les sourcils, les poils repoussent, autant au niveau des ovaires, ça semble le calme plat... à suivre.