Deuxième soin infirmier hier. 

Le liquide (lymphocèle) semble avoir été bien évacué lors du premier soin. Il restait quelques petites "poches" encore hier, mais rien comparé à la première fois.

Les soins d'hier étaient différents. L'infirmier a procédé à un "rinçage" interne de la cavité sous la cicatrice. Avec une seringue, munie en son extrémité d'un petit cathéter, il a rincé d'abord à la bétadine puis au liquide physio. Il fait passer le cathéter par la petite ouverture qui s'est créée au niveau de la cicatrice. Le plus douloureux, ce n'est pas le produit qui passe sous la peau, mais le moment où il faut le faire ressortir par pression sur le sein. 

Je vous avoue qu'hier, j'ai fermé les yeux pendant toute l'opération "sein propre". 

Côté positif : il n'y a pas d'infection.