Je crois que dans ma tête, je ne me vis pas comme "malade".

Peut- être parce que je supporte assez bien le premier protocole de chimio, que la fatigue me semble accessoire.

Peut-être parce que lorsque je vais faire mes chimios justement, je me rends compte que d'autres sont encore plus malades que moi, que quelque part, j'ai la chance d'avoir un cancer "jeune", ce qui m'aide à mieux supporter le traitement.

Peut-être parce que ce ne sont pas mes poumons qui sont atteints et que je ne tousse pas affreusement.

Bref, dans ma tête, même si parfois le moral chancelle, je vais bien.

D'où ma petite anecdote d'hier.

Hier, je suis allée chercher les pizzas, ce que je fais régulièrement le samedi soir. Je n'avais pas mis ma perruque, mais un bonnet avec un foulard. 

Le "chef" que je connais bien me salue gentiment... peut-être un peu gêné. Est-ce que l'on demande à une cancéreuse si elle va bien ???

Dans l'entrée, un monsieur était assis sur la seule chaise et consultait son téléphone portable. Il lève les yeux, me voit et me demande si je veux m'asseoir !

Là, je me dis : 

1. je ne suis pas enceinte

2. je ne suis pas vieille

... donc 3 je "parais" malade. Gloups.

 

Je suis remontée dans la voiture où m'attendait petit mari, un peu dépitée, en disant :

"Merde, je crois que je suis malade ... et que ça se voit ! ".

Malgré tout, cela m'a fait sourire.

Quand va-t-on me laisser passer aux caisses en priorité ???? Si cela se produit, je vous tiens au courant !