J'ai toujours mon drain. Les radios sont bonnes mais il y a encore quelques bulles dans la machine. J'aurais préféré des bulles de champagne.
Ce matin, je passe au bloc pour une exploration des ganglions sentinelles.
J'attends dans ma chambre sagement. J'ai pris ma douche désinfectante... quel doux parfum.
Les nuits au service de réa ont été fatiguantes. Des perfs, des patchs et des fils pour l'electrocardiogramme, la saturation, la tension... l'impossibilité de bouger ...
J'ai plaidé ma cause pour la journée de la femme : s'il vous plaît une douche !
J'ai fait craquer les infirmières: )
La joie de l'eau chaude et de l'odeur du savon, des cheveux propres.
Là je suis depuis hier dans un autre service (gynecologie), c'est calme.
Mais pourquoi m'avoir réveillée à 6 h 45 si c'est pour me faire poireauter ensuite ...
J'apprends la patience et la position alitée.
Je suis comme la chèvre de monsieur Séguin, je ne peux pas aller plus loin que la longueur de la corde, heu ...de mon tuyau.

La suite au prochain épisode.